ARCHIVESREDACTIONNELLES

 

Société sous haute surveillance.

"Je Vous emmerde !"

La NSA et les autres... On nous épie ! Depuis Georges Orwell, 1984, (c'est-à-dire dès la parution de son bouquin), nous avons été prévenus, des rixes encourus à vouloir trop parler, trop se montrer et surtout trop faire parler de soi... Carte bancaire, téléphone mobile, ordinateur portable, site internet, blogs, courriel, Facebook, Twitter et Consors sont les outils idéaux pour saisir une véritable information qui sert de source aux Renseignements Généraux ! Cela, donc, nous le savions, déjà ! Ajoutons les caméras qui pullulent dans les sphères urbanisées, comprenant tous les réseaux routiers. Les voisins malsains qui content des histoires peu ordinaires sur votre compte et des relations qui ne sont plus tout à fait claires dans leurs idées... vous finirez comme Jean Canal à ne côtoyer que les morts, comme Bachelard, Rousseaux, Diderot, les Grecs anciens et les Latins, etc. etc., au demeurant quelques filles dénuées de sottise et de bêtise qui vous rappellent que la Liberté d'exprimer ses volontés, fussent-elles romanesques, est un droit inaliénable à la Liberté individuelle ! Et Jean canal de dire à ceux qui surveillent. Jean Canal. 24 octobre 2013.

 

Le pouvoir reste à prendre. "Si j'avais eu des convictions politiques incarnées par une idéologie déterminée par laquelle mon identité citoyenne eût été orientée, et elle-même fondée sur l'outil intellectuel dont les capacités restitueraient (soyons prudent ; utilisons le conditionnel) aux peuples la démocratie établie par Aristote, j'aurais, sans hésiter, afin de préserver l'intégrité de ma pensée, voter blanc ! Je me serais ainsi dégagé de toutes responsabilités civiques vis-à-vis de la citoyenneté à laquelle je devrais faire preuve de droit et de devoirs inaliénables pour prétendre à une liberté individuelle !  Jean Canal ; Réflexion sur l'électorat français. 16 septembre 2013. 

 

 

 

«Du passé faisons table rase !» 

Le chant du révolutionnaire bolchevique résonne à travers l'Internationale sur tous les états qui se reconnurent dans cette idéologie politique ! La révolution criait sa haine de la société de classes à partir desquelles il fallait abolir les privilèges ! Les thèses nouvelles étudiées pour établir une égalité cogitaient sur des valeurs relatives au mérite de l'homme érigé en stèle ! Le progrès viendrait à bout du laborieux effort manuel pour bâtir un monde libre !

 

"L'école a été, avec la famille, l'usine, la caserne et accessoirement l'hôpital et la prison le passage inéluctable où la société marchande infléchissait à son profit la destinée des êtres que l'on dit humain."     Raoul Vaneigem. 1995. 

 

 
 
 
 
LE GÉNOCIDEARMÉNIEN. 1 MILLION DE MORTS et pus selon les historiens. La Turquie qui nie, dans l'ensemble de sa population, le génocide arménien, se déculpabilise de ce massacre, en relativisant sur un thème conflictuel... C'est un pied de nez qui est fait à Monsieur Herdogan qui caresse le vieux rêve de reconstruire l'empire ottoman (le nationalisme turque connaît un renouveau au sein de la population). Nonobstant cette anecdote commémorée par la France, d'autres génocides, néanmoins, ont été perpétrés depuis celui de 1915. Le Rwanda et la guerre du Kosovo ont rappelé que la cruauté de l'être humain était toujours intacte ! On crut que les Droits de l'Homme allaient protéger l'homme contre lui-même ! On s'est persuadé que le patrimoine de l'humanité protégerait les monuments sacrés ! Enfin, nous croyons que de tels actes n'arrivent qu'aux autres ; chez nous, en Europe, en Occident, une guerre est déclarée à cette entité occidentale qui aspire à répandre la paix dans le monde en approvisionnant les belligérants en armes. Le Yémen en est le dernier théâtre guerrier où les enfants sont sacrifiés pour satisfaire des appétits politico-religieux.  Jean Canal ; bien sûr. 25 avril 2019.

Quelques nouvelles de l'Italie fasciste -exempli gratia. Une dernière info nous apprend l'infiltration de Luigi Di Maio au sein des Gilets Jaunes. Il s'agit en fait d'espionnage sur les méthodes de revendications démocratiques dont est privée l'Italie sous la dictature de ces deux dirigeants actuels -pratique courante dans un état européen réprimant les libertés !Lire la suite, ici.

Critique et réflexion. Le capitalisme responsable des crises a fini par investir l'individu en le responsabilisant dans l'économie de marché ! A son niveau, il s'identifie à un modèle stéréotypé qu'il véhicule par la consommation. C'est une reconnaissance au sein de la société qui continue, plus qu'hier et moins que demain, à lui dicter insidieusement son comportement. Malgré quelques soubresauts caractérisés dans des mouvements sociaux contestataires très vite essoufflés par la force dissuasive du Pouvoir, il retourne à l'usage commun que la société collectiviste fait de lui ! Parqué en un système étriqué où il se représente avec ses semblables, il rejoint incontestablement l'idée générale insufflée par le pouvoir. Pris dans un processus de compartimentation des mimétismes, il abdique devant la puissance de ce système prévaricateur de sa pensée. Les idées changent sans forcément évoluer, comme une espèce de révolution ; en donnant l'impression heureuse que c'est l'individu lui-même qui en est l'auteur ! Et effectivement, il est le seul responsable de sa propre condition...et de celle des autres qui l'entrainent ! Quelques uns persuadés de réchapper à ce processus d'assimilation se tiennent distants persuadés d'éviter la contagion qui se propage dans les classes sociales ; et dans la hiérarchie des niveaux qui se sont constitués selon un barème sociologique adopté par tous, se révèlent les points communs qui les unissent malgré eux ! Jean Canal ; 3 octobre 2013. 2heures 45mn du matin. Toulouse.

 

Une rencontre non planifiée sur l'organigramme de cette semaine nous a fait rencontrer, au hasard de nos pérégrinations journalistiques au cœur de l'Islam, un élu qui porte ses idées généreuses en campagne politique des 6 et 13 décembre, briguant une place électorale à la tête des régionales. D'obédience politique proche des valeurs populaires, au sens où étymologiquement il faudrait enfin l'entendre, sans dévoyer le mot en le faisant intentionnellement glisser vers une sémantique extrémiste, Christophe Cavard, député écologiste du Gard, nous a fait l'honneur de prendre une tasse de thé autour de son programme proche des priorités citoyennes qu'il défend. Celui qui ne connaît par le Gard, considéré par Paris comme la banlieue de la Provence et qui a oublié la présence des romains avec un Pont certes exploité à outrance mais emblématique de l'Histoire ancienne de ce département, ne peut se risquer à rédiger quelques badinages scripturaires dans la presse locale, voire au pis nationale dans des journaux locaux qui finiront par allumer des cheminées et poêles à la chaleur d'un idyllique projet intitulé Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon (on nous annonce un hiver froid !) ! En bref ! Il y a des hommes de bonnes Volontés, pour reprendre le titre de Jules Romain. Il s'agirait et en fait il s'agit de valeurs humaines soucieuses du Bien Commun ! On retiendra de cette rencontre la sincérité des propos, la valeur intrinsèque de l'être voué à une cause allant au-delà de la citoyenneté en cultivant la démocratie aristotélicienne, invitant le citoyen lambda à faire valoir son droit de parole au sein d'une éthique dont il est seul responsable ! Présent en Ariège auprès de la liste écologiste, Christophe Cavard à l'avantage d'être resté un homme simple, abordable et disponible pour débattre avec ses concitoyens des problèmes de fond à éventuellement résoudre !     Jean Canal. Sur la route du Sud ! 26 novembre 2015.

UNE HISTOIRE DE PASSEPORTS. Haro sur le Baudet !* Pardon d'enfoncer le clou et de frapper fortement sur sa tête en y revenant expressément à des fins de moralité politique ; mais il faut reconnaître que ni la gendarmerie, ni la police ne peuvent tirer un profit professionnel de cette bévue collective ! Donc, nous aussi, nous savons occasionnellement être bêtes quand l'occasion se présente (et avec ces corps de métiers, elles ne manquent guère...les occasions !). L'Affaire du "Lieutenant Colonel de Gendarmerie", Alexandre Benalla, en comparution immédiate à la Commission parlementaire d'enquête. 

*-Jean Canal, c'est parce qu'il est bête qu'il est dans la gendarmerie ou est-ce parce qu'il est dans la gendarmerie qu'il est bête ?! -Il est vrai que la profession ne met pas à l'abri de tout abrutissement collectif commingeois*, en l'occurrence (autant désigner les responsables du contentieux) ; mais de là à croire, en toute sincérité, que tous les gendarmes ont expérimenté l'eau tiède et contribuer à l'élaboration du fil à couper le beurre (mou, de surcroît), ce serait être intellectuellement mal honnête ! Et cela je ne peux me le permettre !" * Quand on doit régler des comptes, on s'adresse aux responsables, et non aux truchements...

Dans cette affaire, la première du genre, personne n'est coupable de délit. Le secret sur les relations des uns aux autres reste intact. La bévue commise par l'âne de service qui en possède, effectivement le profil, demeure énigmatique ! Et pourtant, ni la gendarmerie est a mettre en cause et encore moins la police en question. Seul le favoritisme de la politique doit être sanctionner de façon constitutionnelle ; afin que ce genre de dérapage ne se reproduise plus ! Jean Canal. 19 septembre 2018.

 

Europe. ICI commence le changement de l'Europe. Dans la sphère politique, les partis traditionnels redoutent un changement de direction électorale pour leur prochaine investiture présidentielle. Il va falloir répondre favorablement aux peuples, puisqu'ils ont démontré qu'ils pouvaient influer sur l'avenir de leur pays, garantissant à leur destin une vie meilleure...

La France, premier voisin des anglais, prend déjà cet événement comme une leçon de démocratie moyennant un référendum qu'elle n'appliquera pas pour connaître l'avis de sa population ; pressentant le résultat. Coup de semonce de l'Angleterre sur l'Europe, sourde aux instances populaires, les partisans du Brexit ont eu raison d'une politique dictatoriale que personne ne veut ! jean Canal. 25/06/2016.

Le 20 heures de France2 du vendredi 24 juin était consacré à l’analyse des causes de la sortie du Royaume Uni de l’Union européenne.

 

2018 est une bonne année. Son cru est d'ores et déjà un bon millésime ; inutile de le laisser se bonifier il peut se consommer sans modération, parce qu'il n'aura pas son pareil dans les années à venir. Avec une politique de conviction, la société semble muer vers une idéologie fraîchement émoulue de ce parti politique inattendu et que tous les haut fonctionnaire de la politique officielle avaient donné perdant ! On en regretterait le général de Gaulle ! Pince-sans-rire : voilà une époque constructive ! Il n'y a plus d'argent dans les caisses de l'état; Il faut rembourser les intérêts d'une dette contractée par les banques et le pays semble vivre au dessus de ses moyens financiers inépuisés ! De surcroît, les islamistes nous ont déclaré la guerre et le quart des musulmans de France se radicalisent, rejetant la République ! sommes nous préparés à essuyer une défaite démocratique qui signerait la fin des prérogatives économiques de l'occident, en proie aux initiatives de la Chine (un adversaire silencieux) ? ! Bref ! continuons à vivre sans se soucier de tout ce qui pourrait perturber notre existence, afin de nous éviter un vieillissement prématuré... Jean Canal. 7 octobre 2018.

Être de Gauche, aujourd'hui.

Montebourg en perd son latin, lorsqu'il est sollicité pour s'expliquer sur la conjoncture actuelle. Il semblerait que la politique de gauche exercée par l'ancien ministre de l'industrie n'ait pas été conforme à l'esprit de la Gauche républicaine des Gouvernements de François Hollande. Valls a perdu l'occasion de postuler à la place suprême de la fonction présidentielle ; il s'est discrédité au jugement des français susceptibles de voter pour lui ! Hollande est fini ! Mélanchon cultive l'utopie populaire. Les le Pen sont ingouvernables ! La Droite se dispute le pouvoir entre têtes de liste ! Sarkozy ne fait plus recette ! Jupé est en pleine sénescence ! Macron attire les jeunes cadres de droite. Le politique en France n'existe plus qu'à travers les médias...qui lui donne une seconde raison d'être ! Jean Canal. 17/06/2016.

Petite annonce sur le boncoin.fr : "Le pays France recherche homme politique pour présidentielle 2017. Personne non sérieuse, s'abstenir.

"Si la Gauche ne nous protège plus." "La guerre civile en perspective."

La parole d'un de nos nombreux intellectuels qui discourt sur l'actualité. Analyse perspicace évidemment qui traduit l'état actuel des conjonctures nationales et internationales. Le peuple a changé donc ! A-t-il changé dans son fond ? Violence gratuite ?! Injustifiée ? Tout devient un argument de lutte ! Michel Onfray connaît parfaitement son sujet. Et l'islam dans tout ça ?! Selon l'interprétation des textes faite par divers imams, le coran est un outil dangereux. Dans l'ancien testament, les écrits ne sont pas tendres avec le peuple. Un Kalifa comme mode de pouvoir. Un état islamique ailleurs ; mais pas ici. 

"Où est l'intelligence politique ?"

"Le bateau coulera !" Jean Canal ; bien sûr.

 

50 et 2 morts de trop

          Les USA paient un lourd tribu pour leur implication dans les guerres au Moyen Orient !

L'islam confirme donc sa haine à l'encontre de tout ce qui ne lui ressemble pas ! Pour la grande majorité des français qui seront incités à voter pour le parti de Marine le Pen, "cette religion ne prêche pas la paix et dieu n'est qu'un argument pour justifier des actes trouvant leur signification dans la haine viscérale de l'occident !"

 

Le leader de la CGT dans la Revue des deux Mondes, entre, d'ores et déjà, dans les archives de la politique syndicaliste.

 

Les dossiers en instance de traitement prioritaire au sein de la nation, de l'Europe et des nations unies, reste dans les tiroirs des bureaucrates. En une phrase courte pour ne pas agacer sur un thème d'actualité récurrent, nous pourrions rappeler aux dirigeants des pays concernés : "où en êtes-vous du chamboulement climatique en pleine progression ?"

Le suicide collectif des peuples comme signe de fin programmée des civilisations postmodernes ! La COP21 a réussi à vous rassurer sur l'avenir de la planète ? Votre remarque fut à la hauteur des faux espoirs de Paris ? Merde ! Vous êtes encore plus bêtes que cela ! Nous allons droit dans le mur ! Les plus illuminés de la société de classe bien pensante vous affirmeront du contraire ; et c'est normal ! Quoi ? qu'ils soient bêtes ou bien qu'ils affirment ça ? Les deux mon capitaine ! à suivre Jean Canal. 21 mai 2016.

 

Quand la Justice s'en mêle....

-Kader Harif : ouverture d'une procédure judiciaire ;

-Nicolas Sarkozy : inculpation Bygmalion puis relaxe...

-Jérôme Cahuzac : ouverture d'un Procès ;

-Jean-François Copé : témoin gênant.

Une liste loin d'être exhaustive...

Un sous-préfet incarcéré pour du vol de mobilier national
27/02/2016. Un sous-préfet a été mis en examen et placé en détention provisoire, soupçonné par un juge d'instruction de «détournement» d'objets appartenant au mobilier national, a indiqué le parquet du Puy-en-Velay (Haute-Loire), confirmant une information du quotidien Paris-Normandie. Secrétaire général pour les affaires régionales de la préfecture de Normandie, Hugues Malecki, administrateur civil hors classe, a été interpellé et présenté à un juge d'instruction du Puy-en-Velay il y a une dizaine de jours. Jacques Louvier. Le Parisien.

Cette information est intéressante en ce sens que ce n'est pas le premier cas de délit à imputer à un sous préfet. La Lozère a connu un fait analogue. L'occasion fait donc le larron, la profession aidant... Jean Canal ; bien sûr.

Rare dans les annales judiciaires fut cette soudaine et spontanéité de réaction compassionnelle à l'égard des services de sécurité, exprimée par la classe politique. Tandis que la police est vilipendée par le peuple en liesse, le corps de sécurité le plus décrié retient l'attention des élus qui soulignent leur courage ! Les conjonctures ne laissant augurer aucune perspective de stabilité sociale, il appert une augmentation des manifestations qui traduisent une volonté de changement profond des structures politiques. Pour une fois, les services de sécurité sont montrés du doigt dans le sens où, policiers et gendarmes sont confrontés à une violence urbaine ne servant point les intérêts des manifestants. Seuls les politiques sont à l'abri de représailles. 2017 sonnera sans doute le glas pour un état discrédité par une majorité populaire recherchant désespérément une alternative.  7 mai 2016. Jean Canal.

 

Le peuple s'exprime !,

comme il peut...

On se demande comment se fait-il qu'il n'y ait pas eu un seul coup de feu contre la foule, de la part de contestataires extrêmement révoltés !!!

 

                Avec l'assassinat des deux policiers, s'accroît la volonté politique de prendre des mesures draconiennes à l'encontre des assassins potentiels : le profil du djihadiste français chausse aussi des Nikes ! Marine le Pen gagne en considération nationale ! Désormais dans la ligne de mire des nationalistes conservateurs, les musulmans sont la cible d'une politique fondée sur la xénophobie. Les tueries perpétrées sur la planète les ont desservis. Ces actes n'ont fait et ne font que créer un fossé entre leur culture religieuse et les libertés occidentales. Un fait divers pour un afghan ! De quoi alimenter les thèses révisionnistes des Droites dures européennes. Les musulmans confrontés à leur propre réalité religieuse ; à savoir invoquer Dieu pour légitimer le crime. Comment sortir de ce bourbier qui gangrène l'Afrique, l'Orient, l'Europe et les Etats Unis ?!  Un acte de terrorisme à mettre au profit du conditionnement islamiste (le terme est inapproprié). L'addition risque d'être lourde pour nos musulmans déjà stigmatisés par une attitude communautaire visant à bannir tous les schémas occidentaux ne correspondant pas à l'islam. On observe, effectivement, un repli communautaire face à l'hostilité qui se manifeste sous diverses formes. Comment partager le même espace public, celui d'une laïcité débridée et mal définie par son texte, quand la vision du monde social est différente ?! C'est en ce fond que réside toute la complexité de la vie en collectivité. La société a voulu s'adapter à la modernité traduisant le désir de pluralité au sein des communautés : l'homme libre est devenu (ne l'a-t-il toujours pas été ?) prisonnier de ses adorations ! Dans le vif du sujet, le pire est ce cochon que mangent les occidentaux ! Une horreur pour les musulmans ! Comment cohabiter avec l'un et pas l'autre ? Le problème paraît insoluble, ici ! Et pourtant, ailleurs, à Saint-Jean d'Acre, la terre des Croisés..., ils vivent tous ensemble, juifs, musulmans et chrétiens ! La Rédaction.

 

C'est l'hallali, au gouvernement. Un policier, certes encarté au Front National, refuse de serrer les mains successivement de François Hollande et Manuel Valls, lors de la cérémonie. Une parodie commémorative pour saluer la bravoure des deux policiers sacrifiés sur l'autel de la démocratie à la française ! En prime une légion d'honneur qui n'a de sens que pour ceux qui la décernent ! Si la Gauche socialiste ne peut maitriser les paramètres de l'état, comment le pays pourra-t-il se sortir de l'imbroglio dans lequel il a été plongé ?! les citoyens seront appelés à se défendre face à une hostilité croissante à leur encontre. Les responsables seront désignés par les soldats de DAECH, selon des critères conjoncturels : hommes politiques, journalistes, intellectuels, policiers, etc. Jusqu'au jour quand le quidam de la rue sera poignardé pour des raisons de circonstances relatives à la situation ! La paix est loin d'être effectivement acquise. Jean Canal. 19 juin 2017.

 

Le simulacre présidentiel ! 

La violence à l'ordre du jour. Si l'on osait, on parlerait de vengeance personnelle à l'encontre d'un système socialement déséquilibré ! Symbole garantissant la protection du citoyen dans l'espace public, la Sécurité devient l'ennemi numéro 1 du peuple ! Une minorité attente à sa suprématie en réponse à une crise qui ne trouve d'alternative que dans la privatisation du système social. La globalisation des outils de reproduction individuelle se dessine, en effet, sous les traits apparents de la démocratie électorale ! Le peuple devient le truchement de son arrêt de mort programmé ! Plus la parole lui est donnée, moins elle est audible pour les dirigeants occidentaux ! Il y a urgence d'un grand changement afin de rétablir le droit de vivre en liberté (s) ! Jean Canal. 20 mai 2016.

 

Affaire sociale. Où en est le pays de ses contestations devenues permanentes ? La CGT incarne-t-elle l'esprit du syndicalisme français ? En filigrane des travailleurs engagés dans la lutte des classes, existe une majorité libérale qui n'épouse point les idées d'une gauche radicalisée ! Modérée dans ses idées, une frange de la population ne se rattache à aucune attitude observée dans la société, à l'heure actuelle. Celle-ci aspire, certes, à plus d'équilibre dans la répartie des richesses, sans pour cela spolier les classes moyennes. En effet, le réquisitoire a toujours été sans appel à l'encontre des nantis populaires considérés comme des dissidents sociaux. La société que nous avons cautionnée, ne fût-ce que par des gestes, attitudes et notamment prises de positions à son encontre, reflète évidemment la globalité d'un système que nous condamnons tout en légiférant sur sa légitimité politique. Tout le paradoxe réside dans cette ! Immuable presque, le comportementalisme en est le vecteur par lequel tout s'effondre ! Sans entrer dans les détails qui n'auraient aucune raison d'être exposés pour en démontrer les points antinomiques, il faut se référer à l'activité sociale actuelle qui génère les paramètres de contradictions à l'origine des conflits internes aux classes appelées encore aujourd'hui sociales ! Pauvres et riches, qu'ils soient inscrits dans un organigramme hiérarchisé sur l'échelle des valeurs sociétale sont étrangement dépendants les uns des autres. Dans la forme, l'hyperbole matérialiste des richesse ne fait pas percevoir les problèmes de fond qui minent le collectif social auquel, tous nous appartenons. C'est cette interdépendance qui fait que quelque part notre responsabilité est entière envers autrui, fût-il strictement différent de nous et n'entrerait-il pas dans le schémas que nous espérerions voir adopter pour le bien commun des peuples. Jean Canal. 7 juillet 2016.

 

FRANCE : ATTEINTE AUX DROITS DE L'HOMME. La France épinglée par Amnesty International. Le rapport accablant 2016, couvrant l'année 2015 et sans appel pour la Sécurité du territoire. Les méthodes appliquées par les services de sécurité dépassent le cadre légal de la loi. Un recours auprès de la Cour européenne de justice permet de rappeler aux susvisés, par le truchement de l'état concerné, les fondements des droits de la personne, en l'occurrence celle vivant dans l'espace Schengen ! Les moyens administratifs qui existent en France pour signaler un comportement s'écartant de la déontologie de la Sécurité consiste à saisir, en premier lieu, directement la CNDS, par internet (Centre National Déontologique de la Sécurité). Ensuite informer le procureur et le préfet par courriers recommandés, via internet (c'est une manière d'aller intentionnellement à l'encontre de l'usage -on n'envoie jamais de recommandé à ces institutions). Enfin, informer le Garde des Sceaux et le Ministre de l'Intérieur ; au demeurant la Cour européenne de justice (par internet) afin de souligner les faits qui seront circonstanciés de sorte à mentionner les noms et grades des gendarmes, des policiers et tout autre statut en fonction. Les conséquences, quand bien même n'aboutiraient-elles pas devant un tribunal, se font ressentir au sein de l'institution désignée qui consignera le comportement desdits !!! La pugnacité de la démarche et sa raison d'être ajoutent à l'intérêt de rétablir des normes au cœur de la Sécurité. Les acteurs des bévues subissent des annotations administratives préjudiciables pour leur carrière... La justice étant rétroactive, il vous appartient de saisir tous les moyens, sans répit, pour signaler l'injustice dont vous avez été victime!  Salut. Jean Canal. Février 2016.

Vous vous reconnaissez ? Les nouvelles civilisations en connexion permanente avec elles-mêmes, en proie à la dépendance technologique ! D'écriture ? Il ne reste que des signes formulés par des onomatopées algorithmiques traduisant une détresse intellectuelle qui finit par les asservir à un système d'aliénation consumériste. Induction flagrante dans cette attitude névrotique, les disciples de la mobilité sont pensés par ceux qui les formatent ! En observant les comportements notamment incombés aux adolescents, on constate que ces derniers centralisent leurs rapports avec le monde réel sur cet outil qui leur permet d'effectuer tout de même de véritables relations. Facebook. Twitter et tant d'autres réseaux sont devenus des moyens de connectivité aux services des rapports. Qu'en est-il de l'impact psychologique sur des êtres en marge d'une autre réalité dont l'analyse relève plutôt de la sociologie de proximité ! Ce dessin reçu sur les réseaux sociaux, illustre hélas une réalité imperceptible d'apparence dans le comportement idoine au cœur même des sociétés contemporaines qui cultive la névrose. Paradoxalement ce phénomène développe une réactivité réduisant la perte de temps dans l'action, sacrifiant à la réflexion un temps voué à l'esprit d'intelligence...Par mimétisme, les êtres reproduisent de plus en plus, pour le meilleur et pour le pire, des gestes, des attitudes qui traduisent la pensée de tout un appareil influant sur le comportement global de la société. Peut-on parler de décadences psychologique qui se manifeste dans des cerveaux ayant définitivement perdu le sens de l'analyse ? Jean Canal. Fin. 23/09/2015.

 

Une société à l'image de nous-mêmes ?Violences au pluriel exacerbant les extrêmes sociologiques de la raison ! Dans cette vidéo ce qu'il faut retenir, c'est l'intervention des flics qui se manifestent véhémentement vingt minutes et quelques après les faits ! Ce qui signifie que durant ce temps relativement long, une tuerie générale eût pu se produire en toute quiétude, sous le regard toujours passif de "passants honnêtes" pour reprendre une phrase de Georges B***. Les caméras de Georges Orwell, disposées dans tous les coins de rue des villes, ne résolvent pas les problèmes de fond du barbarisme ambiant qui se pratique ! Une attitude agressive a tendance à se développer selon le comportementalisme intra muros, traduisant ainsi une atmosphère générale de rapports tendus entre citoyens ! Jusqu'où irons-nous dans cette provocation quotidienne que nous cultivons à l'encontre de l'autre. Il serait peut-être temps de réagir consciemment à la société de demain pour des héritiers qui ne se reconnaîtront plus dans celle d'aujourd'hui. Jean Canal.